Mise en valeur des milieux naturels

Aménagement d’une passerelle au-dessus de la rivière Milette – aire écologique de La Marquise

Une passerelle a été construite au-dessus de la rivière afin de faciliter l’accès aux réseaux de sentiers de l’Aire écologique de la rivière Milette, près de l’Institut secondaire Keranna. La nouvelle passerelle, construite à l’été 2019, permet de traverser la rivière Milette de façon sécuritaire et d’accéder aux sentiers situés sur l’une ou l’autre des rives.  Il est possible d’y accéder par les entrées situées sur le boulevard Rigaud (devant la rue De Soulange), sur la rue Place de la Marquise et au bout de la rue Vincent-Bélanger. Le projet de construction de la nouvelle passerelle a été réalisé par la Fondation Trois-Rivières durable (F3RD) et a été rendu possible grâce à l’appui financier du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, visant à encourager l’entretien et la mise à niveau des sentiers et des sites de pratique de plein air au Québec. La F3RD a pu également compter sur l’aide financière du Fonds de Bingos de Trois-Rivières et la Ville de Trois-Rivières pour la réalisation du projet.

 

Aménagements fauniques dans la rivière aux Sables et le ruisseau St-Charles

La rivière aux Sables est un cours d’eau qui traverse l’ouest de la Ville de Trois-Rivières. Elle prend sa source dans les tourbières de l’aéroport et s’écoule jusqu’au Fleuve St-Laurent dans le secteur Pointe-du-Lac. Le ruisseau St-Charles La Fondation a effectué une caractérisation de certaines portions de la rivière en vue d’y effectuer des aménagements l’omble de fontaine. Il s’agit d’une des dernières rivières présente sur le territoire de Trois-Rivières à accueillir cette espèce de poissons très prisé pour la pêche sportive. Dans le ruisseau St-Charles, quatre seuils et un déflecteur ont été construits à l’été 2019. Les seuils permettent la création de petites fosses, appréciées par l’omble de fontaine pour se reposer ou s’alimenter, alors que les déflecteurs permettent de dynamiser le cours d’eau. Le projet a été rendu possible grâce à l’appui financier de la Fédération québécoise des Chasseurs et Pêcheurs et de sa Fondation Héritage Faune, de la Fondation de la faune du Québec et de la Ville de Trois-Rivières. Un projet similaire a également été réalisé dans la rivière aux Sables, secteur Pointe-du-Lac.

Abonnez-vous à l'infolettre
de la Fondation Trois-Rivières durable!

Vous vous êtes abonné avec succès