Alors que la protection et la conservation des milieux naturels s’avère être un enjeu prioritaire de taille, la Ville de Trois-Rivières, la Fondation Trois-Rivières pour un développement durable et Nature-Action Québec s’unissent pour conserver l’écosystème exceptionnel qu’est la Tourbière Red Mill. 

Localisée au nord-est de la Ville de Trois-Rivières dans le district Sainte-Marthe-du-Cap et couvrant une superficie de 578 hectares, il s’agit d’un des plus grand complexe de milieux humides de la région en plus d’être désigné comme un territoire d’intérêt écologique important. Il a fallu plusieurs milliers d’années suite au retrait des glaciers et un long processus d’accumulation de matière organique pour permettre la formation de la Tourbière telle que nous la connaissons aujourd’hui. Ce site est constitué de plusieurs éléments naturels exceptionnels et révèle une grande diversité animale et végétale. Les mousses et les sphaignes recouvrant le sol nous laissent croire que nous sommes en plein coeur d’un monde enchanté. 

Contrairement aux croyances populaires selon lesquelles les milieux humides ne sont que des zones marécageuses remplies de bestioles, ce sont des milieux naturels essentiels et fascinants! La Tourbière est un écosystème riche qui rend de nombreux bénéfices à l’environnement et à la communauté, d’où l’importance d’assurer sa conservation. Elle joue un rôle important dans la régulation des régimes hydrologiques en diminuant l’intensité des crues et en soutenant le débit des cours d’eau pendant la période chaude de l’été. Elle agit également comme un filtre épurateur en purifiant l’eau et emmagasine de grandes quantités de carbone, ce qui régule le climat et aide à lutter contre les gaz à effet de serre. Elle participe également au maintien de la biodiversité. 

La Tourbière Red Mill abrite une multitude d’espèces animales et végétales uniques à ce type d’habitat dont plusieurs ont un statut précaire ou sont susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables. On y retrouve une grande diversité d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères. Il s’agit notamment d’un des seuls endroits à l’Est de l’Abitibi où niche la Grue du Canada. On y retrouve également des pinèdes grises, un écosystème forestier exceptionnel (EFE) de type forêt rare

Malheureusement, ces espèces voient leur habitat disparaître rapidement suite aux activités humaines telles que le drainage forestier ou agricole, l’étalement urbain, la construction de routes, le prélèvement de tourbe et la coupe forestière. Toute modification au régime hydrique causée par un drainage ou une inondation peut avoir d’importantes conséquences sur la dynamique des espèces présentes dans le milieu. Des activités récréatives telles que la randonnée en zone humide et la circulation en véhicule hors route peuvent également avoir des impacts négatifs sur ces milieux fragiles, principalement sur la préservation des bryophytes qui participent à la formation du dépôt de tourbe de la tourbière et au maintien des caractéristiques écologiques du milieu. Les tranchées et les ornières créées dans les tourbières par des passages répétés peuvent modifier l’écoulement de l’eau dans le milieu et ultimement l’assécher, ce qui modifierait de façon irréversible l’écosystème qui prend plusieurs milliers d’années à se former et causerait la perte d’habitats fauniques et floristiques d’une grande importance. 

Pour bien préserver ce joyau naturel, notre implication à tous compte! Des projets de restauration sont présentement en cours, mais vous pouvez également faire une différence. Lors de vos visites dans la Tourbière, ne circulez pas en véhicule hors route sauf en motoneige, mais en demeurant dans le sentier prévu à cette fin et en respectant les règles en vigueur. Soyez discrets et évitez de faire des feux et de nourrir les animaux. Nous pourrons ainsi tous profiter longtemps des richesses qu’apportent la Tourbière Red Mill et en découvrir toutes les beautés. 

Abonnez-vous à l'infolettre
de la Fondation Trois-Rivières durable!

Vous vous êtes abonné avec succès